Causette Liberty Tour

La moto est une vraie source de plaisir et d’évasion pour tous les passionnés. Que l’on soit amateur de motos sportives, de customs, de roadsters, de grandes routières, de cross, de trials ou encore de modèles vintage, la moto reste un sport dangereux. Les risques de chute et de collision restent importants. Un accident est vite arrivé à cause de la vitesse, de la perte d’adhérence au sol ou du manque d’attention des autres usagers de la route. Or les conséquences physiques, psychologiques et sociales d’un accident peuvent être minimisées si l’on porte des protections adaptées.

Les protections obligatoires

La loi oblige les motards à porter certains équipements de protection. Le casque est obligatoire depuis de nombreuses années déjà. Plus récemment, le port des gants est aussi devenu obligatoire.

Le casque homologué

Le casque est l’équipement le plus important du motard. Il permet de le protéger des légions cérébrales ou d’en limiter la gravité en cas de chute. Ils doivent porter l’étiquette de la norme CE, et inclure des autocollants réfléchissants sur les quatre côtés du casque. Les casques jet ne protègent pas le menton. Ils sont plus pratiques en été par forte chaleur, mais il faut les réserver à une conduite à faible vitesse. Les casques intégraux sont plus sécurisés, néanmoins, pour avoir un équipement confortable, il faut prévoir un certain investissement. Le casque modulable offre l’avantage de pouvoir soulever la partie du menton.

Les gants homologués

L’une des zones qui souffrent le plus au moment d’un accident de moto après la tête, ce sont les mains. En effet, on a le réflexe de les mettre en avant pour se protéger en cas de chute. Il y a donc un risque important de fracture et de brûlure liées à l’abrasion du sol en cas de glissade. La loi impose une norme d’homologation pour les gants. Il faut que ces derniers portent une étiquette qui fait mention de la norme CE à côté d’un pictogramme de motard. Sous ces deux mentions doit figurer le niveau de protection :

  • Le niveau 1 pour les gants ayant réussi les tests de premier niveau
  • Le niveau 1 KP pour les gants ayant réussi les tests de premier niveau qui ont des renforts supérieurs
  • Le niveau 2 pour les gants ayant réussi les tests du deuxième niveau (les renforts sont obligatoires)

Les protections indispensables

Il existe beaucoup d’autres protections pour faire de la moto en toute sécurité. Bien que la loi n’oblige pas les motards à en porter, force est de constater que certaines protections sont indispensables. 

Le blouson de moto

Le blouson de moto est l’un des équipements de protection les plus importants avec le casque et les gants. Pourtant, il ne figure pas encore dans la liste des équipements obligatoires. Il est indispensable en été comme en hiver, car il protège le motard à quatre niveaux. D’abord, il permet d’atténuer les risques de traumatismes au niveau de la moelle épinière à condition d’avoir un blouson avec une protection dorsale. Ensuite, il permet de limiter les lésions orthopédiques en cas de choc. Les matériaux utilisés pour la fabrication des blousons de moto sont résistants à l’abrasion (kevlar, cuir…). Enfin, il protège du froid, des insectes et des projections de toute nature. 

Le pantalon de moto

Le pantalon de moto fait également partie des équipements non obligatoires, mais demeure indispensable pour faire de la moto en toute sécurité. Pour commencer, ils permettent d’éviter les brûlures au niveau des jambes en cas de glissade sur le bitume. Pour cela, ils sont doublés avec du kevlar ou la fibre est enrichie avec des matières spéciales comme le Cordura par exemple. Ensuite, le pantalon de moto peut avoir des renforcements en mousse au niveau des genoux et du bassin pour atténuer les chocs au moment d’une chute. Enfin, le pantalon protège également le conducteur de la moto du froid et des insectes.

Les chaussures de moto

Les chaussures de moto sont spécialement conçues pour éviter les blessures graves en cas de chute. Elles sont constituées généralement d’une semaine anti-retournement, d’un renforcement sur la partie qui est en contact avec le sélecteur de vitesses ainsi que des protège-malléoles. Pour résister à l’abrasion en cas de glissade, il est préférable de choisir des chaussures de moto en cuir.

Le gilet airbag

Véritable révolution dans le domaine des équipements de protection, le gilet airbag est aussi utilisé pour l’équitation et le ski. Selon les modèles, il se porte sous ou sur le blouson de moto. Relié au guidon par un cordon, l’airbag se déclenche si le conducteur tombe de la moto. Selon le type de chute, il permet d’éviter les lésions cérébrales en évitant le choc du casque contre la route, d’éviter les lésions cérébrales et les traumatismes orthopédiques au niveau du haut du corps. 

Les masques de protection

Il existe deux sortes de masques de protection. Les premiers ont pour but de protéger les yeux de la pluie, de la boue, des insectes ou des projections de cailloux et de poussières sur la route. On en trouve de toutes les formes et dans tous les styles. Ensuite, il y a les masques qui protègent au niveau de la bouche pour protéger le motard de la pollution. Un site complet sur ce thème en suivant ce lien.

Les protections spéciales pour le cross

La pratique du cross nécessite des protections spéciales du fait de la dimension acrobatique de ce sport. Généralement, les protections à prévoir sont les genouillères, les coudières ainsi que des bottes spéciales. Il existe également des gilets renforcés pour protéger les membres supérieurs ainsi que des pantalons renforcés pour limiter les lésions orthopédiques ou au niveau de la colonne vertébrale. Enfin, il est nécessaire de porter un casque à visière ainsi qu’un masque de protection pour éviter les projections de boue, de poussière et de cailloux.

Les protections spéciales pour la moto sportive

Quand on pratique la moto à titre sportif en réalisant des performances de vitesse sur circuit, il faut avoir des équipements spéciaux. Les coureurs sur circuit portent des combinaisons spéciales en cuir pour résister à l’abrasion en cas de chute ou de glissade.